Éditoriaux

Editorial de 2016 : Pourquoi, Pour Quoi, Pour Qui ?

Partager

Auteur(s) :Bobay-Madic Agnès

Publication :le 21 avril 2018

 

On ne peut commencer l’année nouvelle sans évoquer les dramatiques attentats et tueries qui ont ensanglanté notre pays en 2015. Elles vont trop marquer l’année qui vient.

L’ADIPh®, à chaque fois, s’est solidarisée avec l’émotion et la douleur collective en affichant le bandeau « nous sommes Charlie », puis, après les massacres de novembre, un drapeau tricolore voilé de noir.

Je suis Charlie Vendredi13novembre

Est-ce la place dans nos échanges d’évoquer ces drames nationaux et de participer aux débats qui agitent toute la sphère médiatico-politique ? Ce n’est évidemment pas notre rôle ; même si, à titre individuel, aucun d’entre nous ne peut y être indifférent.

Nous avons cependant une réponse, tacite mais réelle : plus que jamais croire que la force des pharmaciens hospitaliers est dans la solidarité, le partage et l’échange d’expériences et de questionnements tant techniques que réglementaires, pour sortir les uns et les autres de leur isolement et leur proposer des réponses, à travers la messagerie et sa liberté d’expression ; à travers tous les outils mis à la disposition de chacun : textes officiels, documents de travail et depuis deux ans, le WikiADIPh®… Ces outils ne vivent que par les apports des adiphiens, dans ce seul esprit de partage et de convivialité.

Tout cela, POURQUOI et POUR QUOI ? Ou plutôt, POUR QUI ? La réponse est simple, évidente, ancrée depuis toujours dans les codes de déontologie médicale et pharmaceutique. Elle constitue aussi une réponse tacite aux événements actuels…. POUR LES PATIENTS, bien sûr, car en tant que pharmaciens, nous sommes au service exclusif des patients, quels qu’ils soient.

C'est le "droit à la santé" comme le rappelle non seulement notre constitution laïque (préambule de la Constitution de 1946) mais aussi le plus que millénaire humanisme médical, illustré par des formules presque bicentenaires « je veux seulement savoir que tu souffres » (Pasteur) et « je ne connais pas d’insurgés, je ne connais que des blessés » (Dupuytren en 1832).

Humanisme et solidarité, telles sont nos armes !!

 

Adiphement vôtre,

Pour le Conseil d’Administration de l’ADIPh®

Dominique PIETTRE, le 7 janvier 2016

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l’utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site. En savoir plus

J'ai compris